Histoire de Maroantsetra

 

photo masoalaVers le début du XVI° siècle, la Baie d’Antongil a été découvert par un navigateur portugais nommé Antoine Gil.
Maroantsetra se trouve en plein cœur de la Baie d’Antongil où des navigateurs français installa un port appelé Port Choiseul en honneur à celui qui dirigeait la destinée de la France du temps de Louis XV.

Le dernier chef de gouvernement du règne de Louis XV, le duc d’Aguillon, écoutât les projets d’un certain Benyowsky qui voulait installer à Madagascar un établissement de commerce. Cet aventurier polono hongrois dans le beau sens du terme, courageux, très instruit, ayant obtenu du Roi de France le titre « Commandant de l’île de Madagascar » quitta Lorient à la tête d’une expédition importante en 1773 et c’est lui précisément qui créa Louisbourg, la Maroantsetra actuelle le 15 Février 1774.

Son premier soin fut d’attirer à lui la population et il passa avec les chefs locaux des contrats d’amitié et de commerce. Puis Benyowsky développa la ville, entreprit des travaux de routes, hôpital,…

Reçu froidement à la cour de Versailles, le nouveau roi Louis XVI lui décerna cependant la croix de Saint Louis et une épée d’honneur pour services rendus au pays, mais refusa d’écouter ses propositions concernant la création d’un protectorat français, dont il serait le chef.

Benyowsky essaya alors de vendre ses services auprès de l’Autriche, de l’Angleterre, puis auprès des Etat-Unis. Ces derniers lui offrent un navire et quelques matériels. Il revint clandestinement dans la Grande île, à Louisbourg (Maroantsetra) en 1785 avec une quinzaine de compagnons dont un nommée De la Salle. Considéré cependant comme rebelle par le gouvernement de l’île de France (l’île Maurice actuelle) qui avait appris son retour à Madagascar, celui-ci dépêcha aussitôt un détachement armé pour l’arrêter.

Se trouvant dans la région du cap Est, au Fort d’Anosibe, prévenu, Benyowsky aurait pu facilement s’enfuir et se réfugier parmi les peuplades de l’intérieur. Il préféra rester et fût tué d’une décharge de mousquetaire en pleine poitrine le 25 Mai 1786, il avait 45 ans.

 
Plus tard, les armées de Radama 1er usèrent d’un stratagème pour investir l’actuel emplacement de la ville. Ils plantèrent un nombre important de sagaies afin de donner à l’adversaire Betsimisaraka l’impression d’une force importante… de là proviendrait le nom « Maroantsetra ».